Santé

Métabolisme de base !?

Temps de Lecture: 7 min

C’est quoi le métabolisme ?

Il permet de savoir la quantité que nous pouvons manger en une journée sans prendre le moindre kilo. Le métabolisme, c’est l’efficacité du corps à brûler des calories.

Le terme métabolisme représente tous les processus chimiques effectués par les cellules du corps. Le métabolisme basal ou métabolisme de base, si vous préférez, est votre métabolisme au repos, il représente l’énergie nécessaire à votre organisme au repos pour rester en vie, c’est-à-dire afin que toutes vos cellules puissent effectuer leur travail. Tout est énergie, ainsi pour respirer, produire de la salive, que votre cœur batte, cligner des yeux, que votre cerveau fonctionne… Il vous faut un minimum d’énergie, un besoin énergétique de base pour assurer vos fonctions vitales.

Ce minimum d’énergie appelé métabolisme basal se mesure en joules ou en calories. Nous utiliserons ici les calories. Chaque personne a son métabolisme basal. En effet, il varie selon entre autres l’âge, il aura tendance à diminuer en prenant de l’âge d’environ 2 % tous les dix ans après la quarantaine. Il ne sera pas le même que l’on soit homme ou femme. Le métabolisme de l’homme étant souvent plus élevé que celui de la femme principalement dut à la masse musculaire souvent plus importante. Votre organisme et la thyroïde auront également un impact sur votre métabolisme de base. Par exemple, une hypothyroïdie baissera le métabolisme de base et une hyperthyroïdie aura l’effet inverse.

Le métabolisme de base peut représenter près des trois quarts de notre énergie journalière. C’est-à-dire qu’au repos nous pouvons utiliser jusqu’à environ 70 % de notre énergie journalière (d’un individu à l’autre, cela peut varier entre 50 et 70 %). Il est à noter que les muscles sont énergivores pouvant brûler au repos 18 % de nos calories journalières, alors il semble être une très bonne idée d’utiliser vos muscles en mode HIIT afin de stimuler votre métabolisme. Notre métabolisme de base est défini génétiquement, mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas agir sur notre métabolisme afin de l’augmenter, le HIIT en est la preuve ultime. Chaque fois que vous faites du HIIT, vos muscles travaillent, se réparent et se remodèlent même après avoir fini l’exercice. En pratiquant du sport régulièrement, vous augmentez donc la vitesse de votre métabolisme de base.

 

Métabolisme lent ou métabolisme rapide ?

Rares sont les métabolismes rapides, bien qu’existant, les personnes pouvant manger ce qu’elles veulent sans jamais grossir, sont très souvent des personnes ayant réussi à trouver un équilibre de manière volontaire ou non entre tous les facteurs de leur vie influant sur leur physique.

Les entrainements de hautes intensités activent le métabolisme au repos pendant la période de récupération. L’autre manière d’agir sur le métabolisme au repos sera avec ce que vous ingérez par rapport à ce que vous dépensez comme énergie, autrement dit la balance énergétique. Le métabolisme basal est une expression de la distribution de vos réserves énergétiques.  L’énergie que vous dépensez provient de l’alimentation. Parmi les processus chimiques effectués par les cellules du corps humain, il y a une très importante qui est la combustion des macronutriments qui sont les protides, les lipides et les glucides qui vous fournissent de l’énergie.

Bien que nous ayons chacun notre métabolisme, il est possible de se créer des repères de base. Ainsi chez la femme, le métabolisme de base est estimé aux alentours de 1 200 calories par jour et d’environ 1 600 calories par jour chez l’homme. Le métabolisme basal sera très souvent plus élevé pour un homme et une femme sportive, leur dépense énergétique journalière sera supérieure d’environ 300 calories par jour pour la femme sportive et de 200 pour l’homme sportif.

L’effet des régimes

 

Comme expliqué dans l’article sur les régimes, quand vous faites un régime votre corps se met en alerte, car il pense que vous êtes en train de mourir ! De ce fait, il va utiliser l’énergie pour les organes vitaux et la diminuer pour les muscles provoquant un ralentissement du métabolisme. Tout régime hypocalorique va provoquer un ralentissement du métabolisme et mettre votre corps en mode de survie. Il stockera donc du gras dès que possible tout en se « débarrassant » du muscle…

Energie dépensée d’une journée.

Il faudra additionner au métabolisme de base les dépenses énergétiques dues aux activités journalières (métabolisme actif), parler, marcher, se brosser les dents… pour avoir une estimation de l’énergie nécessaire pour une journée, cela est estimé à environ 600 calories par jour hors sport. Une femme sportive aura donc besoin de 2 100 calories par jour et un homme sportif d’environ 2 400 calories par jour.

Pour obtenir le résultat total c’est-à-dire en ajoutant les dépenses énergétiques liées au sport. Le calcul devient alors plus complexe et encore plus imprécis.

Les chiffres donnés dans cet article sont à titre informatif, dans le but de comprendre le fonctionnement du corps humain. Je tiens à préciser que je ne préconise pas de se lancer dans des calculs de calories pour déterminer la dépense énergique quotidienne totale, ce qui aboutirait à peser vos aliments et aller à l’encontre des principes de base pour une bonne alimentation.

Mangez des protides

Les protides (ou protéines) : Synthétisés par le corps,elles donnent les caractéristiques physiques qui sont les caractères externes de l’organisme notre peau par exemple grâce à une protéine nommée kératine, des caractéristiques physiologiques qui sont les caractères internes par exemple la digestion par les protéines enzymes ou bien la contraction musculaire par les protéines myosine.  Ce sont des moteurs énergétiques jouant un rôle majeur dans l’organisme présent dans toutes les cellules de l’organisme. Les principales sources de protides sont les aliments d’origines animales et les aliments d’origines végétales. L’ingestion de protéines active la thermogenèse (production de chaleur due aux activités métaboliques de l’organisme et l’énergie libérée par la contraction musculaire), donc augmente le métabolisme basal, car ils demandent beaucoup d’énergie pour être digérés et assimilés.

Au dodo

Le temps de sommeil est le temps des réparations un temps pendant lequel le corps brûle des calories. Les insomnies vous en privent ralentissent le métabolisme, de plus elles affaiblissent le corps ce qui vous poussera à manger plus, car votre estomac sécrètera des hormones qui stimule la sensation de faim. 

Suivre des règles de base et être à l’écoute de son corps sont largement suffisant (sauf particularité demandant la consultation d’un professionnel de santé) pour être au top sans avoir à se lancer dans des calculs compliqués.

Le métabolisme de base a des répercussions sur le poids, un métabolisme baissant de 10 % par exemple c’est 10 % de nourriture en moins que vous pouvez manger sans prendre du gras. Les recherches tendent à montrer aujourd’hui qu’il agit sur l’humeur, la forme en général et le vieillissement. Un métabolisme en bonne santé permettra donc d’avoir UN CORPS AU TOP !

Grâce au HIIT, le métabolisme de base s’accélère après votre séance, le nombre de calories brûlées au repos est de ce fait supérieur à ce qu’on avait avant la séance de HIIT.

Une alimentation allant de ce sens et la pratique du HIIT pour un métabolisme au top !

J’espère que cet article vous a plu, à partager à volonté.

 

#Vous êtes au top !

 

 

 

Partager l'article :