Jeûne séquentiel

3 PERSONNES QUI NE DEVRAIENT PAS FAIRE LE JEÛNE SÉQUENTIEL

Temps de Lecture: 12 min

On me pose souvent la question à savoir si le jeûne séquentiel est fait pour tout le monde.

La réponse est oui si vous êtes en bonne santé, je vous encourage d’ailleurs à aller voir votre médecin pour vous en assurer.

Le jeûne séquentiel est très puissant en matière de perte de masse grasse de renforcement de votre santé tout en renforçant également vos défenses immunitaires.

Pour autant, le jeûne séquentiel n’est pas la panacée, il y a donc des personnes pour qui le jeûne séquentiel est à proscrire, ils ne devraient pas essayer.

Excellent pour avoir la meilleure santé de votre vie et très puissant pour perdre de la masse grasse, il pourrait néanmoins être néfaste dans certains cas, voyons lesquels ensemble.

Ce que je dirais à la première personne serait les paroles du philosophe Platon « connais-toi toi-même ».

PERSONNE #1 TCA

 

Toutes personnes qui ont ou auraient eu des troubles de conduites alimentaires (TCA) de type anorexie mentale ou boulimie ne devraient jamais pratiquer le jeûne séquentiel.

Ces personnes doivent avoir une prise en charge spécifique et en aucun cas le jeûne séquentiel ne pourra leur venir en aide.

Le jeûne séquentiel d’ailleurs ne va pas dans le même sens de pratique recherché par les personnes souffrant d’anorexie mentale, car souvent elles contrôlent les calories de tous les aliments qu’elles ingèrent, ce que je ne recommande absolument pas, car dans ce cas vous n’êtes plus dans le jeûne séquentiel, mais dans un régime.

Le jeûne séquentiel n’est surtout pas un régime, ni une mode, mais un mode de vie !

Les personnes souffrant d’anorexie mentale cherchent à tout prix à perdre du poids, alors qu’avec le jeûne séquentiel le but est de perdre de la masse grasse, car perdre du poids peut-être perdre du muscle ou tout simplement de l’eau comme dans le cas de la sarcopénie.

Évidemment le fait de perdre de la masse grasse se traduit souvent par une perte de poids, mais ce n’est pas le but premier du jeûne séquentiel.

Votre but doit-être de devenir des bruleurs de gras et non plus des bruleurs de sucre.

De plus, les personnes souffrant d’anorexie mentale cherchent à maigrir tout le temps, là ou le jeûne séquentiel va vous mener vers votre poids de forme et vous permettre d’y rester, d’atteindre votre équilibre naturel.

La pratique du jeûne séquentiel vous permet de reprendre le contrôle de votre corps et de l’image que vous avez de lui.

Le fait de souffrir d’anorexie mentale ne peut vous permettre d’arriver à cet équilibre, car la vision, la perception de l’image du corps est fortement perturbée au point de ne pas voir la gravité d’un corps bien trop amaigri.

L’anorexie mentale peut-être associée également à des conduites boulimiques.

La boulimie est également un TCA qui lui se caractérise par une augmentation pathologique du besoin de nourriture, sans ressentir la faim, j’insiste bien sur le fait qu’il s’agit d’une pathologie. Les personnes boulimiques ingèrent de manière très excessive beaucoup d’aliments en peu de temps, cela se répète régulièrement et sur de longues périodes.

Comme pour l’anorexie, il s’agit d’une maladie à prendre au sérieux pour laquelle également il faut une prise en charge spécifique.

Comme pour le cas de l’anorexie mentale, le jeûne séquentiel ne peut en aucun cas venir en aide d’une personne souffrant de boulimie.

L’anorexie mentale et la boulimie touchent de 5 à 10 % de la population française.

Connaissez-vous vous-même pour avoir conscience de votre « parcours » alimentaire et savoir si cela vous concerne afin d’agir en conséquence.

Le jeûne séquentiel est une bénédiction pour presque tout le monde, mais en aucun cas ne doit être suivi en cas de troubles de conduites alimentaires.

Le jeûne séquentiel vous permet de trouver la juste « dose » et non pas de vous pousser vers l’hyperphagie, ce qui justement arrive aux personnes ayant des TCA de type boulimique voulant pratiquer un jeûne.

L’hyperphagie qui est le fait d’ingérer de la nourriture bien au-delà de vos besoins, ce qui augmentera votre masse grasse.

Si vous n’avez pas de TCA, le jeûne séquentiel permet comme je vous le disais de trouver la juste dose et d’avoir un rapport sain avec la nourriture.

Le jeûne séquentiel vous permet de faire une vraie pause alimentaire lors de votre fenêtre repas.

Vous reprenez le contrôle de votre temps de votre alimentation et perdez de la masse grasse en améliorant votre santé.

Alors, profiter bien de la révolution du jeûne séquentiel, sauf si vous avez des TCA, consultez et faites vous aider, car le jeûne séquentiel ne peut malheureusement rien pour vous (soignez-vous bien).

ANXIÉTÉ :

L’anxiété peut parfois favoriser des périodes de déséquilibre alimentaire, c’est une chose très commune qui vous pousse vers les régimes stricts et/ou des excès alimentaires.

Cela ne relève pas des TCA, ici on peut parler d’anxiété alimentaire, cela va s’exprimer par une angoisse dans le rapport à la nourriture.

Parlez-en tout de même à un professionnel de la santé afin qu’il puisse en mesurer la portée.

Un bon rééquilibrage alimentaire peut-être d’une grande aide en plus d’un jeûne séquentiel, pour vous permettre de reprendre confiance et plaisir à vous alimenter.

Souvent ce sont les femmes qui sont touchées par cette anxiété, cela étant dû au fait des injonctions sociales au moment de la puberté qui déséquilibre leur rapport au corps et à la nourriture.

C’est pour cela que sur UN CORPS AU TOP.COM, je vous propose de revenir naturellement à ce qui est le meilleur pour vous. Avec le HIIT, le rééquilibrage alimentaire et le jeûne séquentiel, vous vivez votre corps autrement et faites fi des injonctions sociales pour reprendre le contrôle de votre vie, de votre santé, de votre physique, de votre assiette. Afin de devenir cette personne rare qui atteint la maitrise, qui est maitre d’elle-même et non plus victime des autres.

Cela vous permet de sortir également de l’alimentation émotionnelle sans faim et de retrouver la sérénité.

Maitrise et sérénité c’est tout ce que je vous souhaite pour UN CORPS AU TOP !!!

 

 

PERSONNE # 2 POSOLOGIE

Le jeûne séquentiel est assez souple pour s’adapter à presque tous les plannings. L’important étant que vous puissiez avoir une plage de jeûne suffisante. Pour plus de détail n’hésitez à lire l’article : « la révolution du jeûne séquentiel »..

Certaines personnes doivent respecter une certaine posologie prescrite par leur médecin, de ce fait ils doivent prendre des médicaments à différentes heures de la journée.

Quels problèmes cela peut-il poser me direz-vous peut-être, et bien aucun dans le cadre d’un traitement, bien respecter la posologie est indispensable.

Par contre concernant votre jeûne séquentiel, cela peut devenir problématique lorsque les médicaments doivent être pris avec de la nourriture.

Dans ce cas, vous n’aurez pas la possibilité de profiter d’une fenêtre de jeûne suffisante pour bruler du gras avec votre jeûne séquentiel.

Parfois, la prise de nourriture n’est pas nécessaire, mais sachez que de nombreux médicaments cassent votre jeûne séquentiel en augmentant votre niveau de sucre dans le sang.

Les médicaments sont composés d’un principe actif (DCI) et d’autres substances, une plusieurs n’ayant aucun intérêt thérapeutique, leur présence sert à rendre le médicament plus facile à administrer, à absorber pour votre organisme et également pour sa conservation.

C’est dans cette substance non thérapeutique que des enrobages spécifiques peuvent-être employés pour rendre le goût meilleur, et c’est dans ces enrobages que le sucre se trouve.

Une classe de médicaments peut agir sur l’augmentation de votre masse grasse par le biais de plusieurs mécanismes et un mécanisme peut être commun à plusieurs classes de médicaments.

Parmi eux, certains médicaments auront un effet orexigène (stimule l’appétit), la pratique du jeûne séquentiel dans ce cas n’est pas compatible, vos signaux de faim étant régulièrement déréglés par les médicaments, il vous sera difficile de la réguler même avec le jeûne séquentiel.

N’hésitez pas à demander à votre médecin si la prise des médicaments qui vous sont prescrits augmente votre appétit et votre glycémie.

Si les moments ou vous devez prendre vos médicaments peuvent-être flexible et ne pas interférer avec votre jeûne séquentiel et que vous n’avez aucune contre-indication de votre médecin alors génial, vous pouvez pratiquer le jeûne séquentiel.

Par contre s’il a une contre-indication médicale ou que votre médicament doit être pris à un moment très spécifique de la journée et qu’il casse votre jeûne séquentiel, alors malheureusement il y a incompatibilité.

Vous faites alors malheureusement partie des trois personnes qui ne devraient pas faire le jeûne séquentiel.

Peut-être avez-vous la possibilité de vous tourner vers le sport et dans ce cas, je vous conseille bien évidemment pour un maximum de résultat en un minimum de temps, de vous tourner vers le HIIT.

Un bon équilibre alimentaire également pourra peut-être vous être bénéfique, mais encore une fois seuls vous et votre médecin pourrez vérifier la comptabilité avec votre cas (soignez-vous bien).

 

PERSONNE #3 ENCEINTE

Pour une personne enceinte, il n’est pas prouvé que le jeûne séquentiel peut-être mauvais pour elle est son enfant.

En même temps, le jeûne séquentiel n’est pas prévu pour les femmes enceintes.

La biologie d’une femme enceinte est bouleversée par ce merveilleux évènement, ses besoins sont bien spécifiques et le jeûne séquentiel n’est pas adapté à cela.

Une femme enceinte qui écoute son corps ressent quand elle doit manger et même ce qu’elle doit manger ou ne pas manger.

Le jeûne séquentiel est puissant en plus de vous faire perdre de la masse grasse, il vous nettoie de l’intérieur.

Pour cela il va vous permettre grâce à vos émonctoires via votre sang de vous débarrasser d’énormément de toxines. Le fait que ces toxines passent par votre sang cela signifie que le fœtus risque d’être exposé à ce flux qui pourrait-être toxique pour lui.

Mais comme je vous l’ai dit il n’y a pas d’études scientifiques à ce sujet indiquant clairement que le jeûne séquentiel est néfaste pour les femmes enceintes. Toutefois si vous souhaitez faire un jeûne séquentiel pendant votre grossesse (ce que je ne recommande pas) prévenez votre médecin gynécologue ou votre obstétricien avant de commencer votre jeûne séquentiel, eux seuls pourront vous dire si cela est dangereux pour vous et votre bébé.

Le mieux est d’attendre au moins 11 mois après la naissance de bébé pour démarrer votre jeûne séquentiel. Respectez le rythme de votre biologie interne, ne forcez rien, comme le jeûne séquentiel vous l’enseigne, chaque chose en son temps.

Le fait d’être enceinte rime avec prise de poids, ce qui est parfaitement normal, mais bien évidemment vous ne voulez pas prendre beaucoup plus de poids que nécessaire.

Le rééquilibrage alimentaire est bien plus adapté pour qui veut perdre du gras juste après la naissance de bébé ou ne pas prendre trop de gras pendant la grossesse.

Pensez à mettre dans votre rééquilibrage alimentaire des aliments galactagogues (qui favorise la sécrétion de lait) comme le galéga, l’amande, le charbon béni, le cumin, le fenouil, l’anis vert, le fenugrec…

 

ALLAITEMENT

Concernant l’allaitement il n’y a pas de contre-indication, le plus important étant de bien vous hydrater, d’avoir un bon équilibre alimentaire et la qualité du lait maternel sera le même avec ou sans jeûne séquentiel.

Comme indiqué plus haut, je vous recommande d’attendre au moins 11 mois avant de commencer en douceur le jeûne séquentiel.

Le fait de pratiquer le jeûne séquentiel ne change absolument rien au rythme des tétés de bébé, donner lui quand il y en a besoin de la même manière que vous le feriez si vous ne faisiez pas le jeûne séquentiel.

Vous avez pu remarquer qu’il ne s’agit pas d’interdiction formelle, mais plutôt de recommandations concernant les femmes enceintes et/ou allaitantes, nous sommes dans la prudence, car comme le dit l’adage : « mieux vaut prévenir que guérir ».

Il y a des femmes qui pratiquent le jeûne séquentiel pendant leur grossesse, ou pendant les 11 premiers mois d’allaitement, personnellement je ne le recommande pas.

 

Si vous êtes une de ces trois personnes, vous savez à présent s’il est judicieux ou non pour vous de pratiquer le jeûne séquentiel.

Seul le milieu médical pourra vous guider pour savoir comment agir selon votre situation.

Par contre si vous n’êtes pas une de ces trois personnes et que vous pouvez faire le jeûne séquentiel, qu’attendez-vous ?

Vous avez tout à gagner à vous lancer dans la révolution du jeûne séquentiel !

Tellement d’avantages s’offrent à vous, il serait vraiment dommage de passer à côté de ce nouveau mode de vie, simple à mettre en place et si efficace.

Comme vous avez pu le voir, parfois un rééquilibrage alimentaire est plus indiqué selon votre situation, c’est parfait, car cela rendra encore plus efficace votre jeûne séquentiel en matière de perte de masse grasse.

Prenez soin de vous !

Passez à l’action si vous le pouvez !

Qu’est-ce qui vous en empêche ?

Pensez-vous passer à l’action ? Si oui, quand ? (le temps passe…)

 

VOUS ÊTES AU TOP !!!

 

 

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.