Jeûne séquentiel

3 effets indésirables du jeûne séquentiel

Temps de Lecture: 6 min
Le jeûne séquentiel agit en profondeur dans votre organisme, il améliore votre sensibilité à l’insuline, augmente votre niveau d’hormone de croissance, il favorise la réparation cellulaire, il modifie l’expression de vos gènes ce qui favorise l’augmentation de votre espérance de vie en bonne santé et le renforcement de vos défenses immunitaires le tout en vous faisant perdre du gras.
Ces changements peuvent parfois vous apporter des désagréments, voyons ensemble lesquels sont-ils et comment y faire face simplement.

1— LA FAIM

Je l’ai mise en numéro un, car c’est la principale crainte des personnes souhaitant se lancer dans le jeûne séquentiel.
Sachez tout d’abord que la faim n’est pas une sensation en continu. La faim se fait sentir par à-coup, elle n’est que de passage.
La pratique du jeûne séquentiel permet de pallier à ce problème, car une fois votre organisme habitué, vous aller devenir un bruleur de gras et votre corps va puiser dans vos réserves de graisse ce qui lui permet de fortement atténuer la sensation de faim et surtout de perdre du gras.

2— LA CONSTIPATION

Parfois, la pratique du jeûne séquentiel donne l’impression d’être constipé du fait de la diminution des selles due au simple fait que vous mangez moins souvent.

Le fait de manger moins souvent vous fait tout simplement aller moins souvent aux toilettes, si vous ne ressentez aucune gêne particulière alors tout va bien.

Pour un bon transit intestinal et éviter la constipation, penser lors de la phase alimentaire à consommer des fruits et légumes, les fibres sont un excellent moyen pour lutter contre la constipation.

Bien évidemment, si lors d’un jeûne séquentiel vous êtes constipé et que cela persiste, votre médecin sera votre meilleur conseiller, alors consultez-le.

3— LE MAL DE TÊTE

Le mal de tête peut tout simplement être le fait du changement que cause votre nouvelle façon de vous alimenter.

Cela viendrait de la diminution de votre consommation en sel que vous permet le jeûne séquentiel.

Le mal de tête peut vous arriver au début, mais s’estompe très rapidement, l’organisme s’habitue généralement rapidement.

Il vous suffit pour éviter cela de boire du bouillon ou de l’eau minérale tout simplement.

 

À noter, ces désagréments peuvent arriver, mais ne sont pas le cas de la majorité des adeptes du jeûne séquentiel, de plus il s’agit d’effets qui se manifestent surtout dans les débuts et qui s’estompent généralement rapidement par la suite.

 

UNE BONNE PRATIQUE POUR ÉVITER LES DÉSAGRÉMENTS

Lors de la pratique du jeûne séquentiel, le système digestif est mis au repos, vous retrouvez une souplesse dans votre fonctionnement physiologique et vous permettez à votre corps de retrouver son plein potentiel.

Vous lui offrez la possibilité d’utiliser l’énergie mise en stock (le gras) et donc de bruler du gras et non du sucre.

Votre corps est fait pour cela et lui donner cette possibilité le renforce et le pousse à bruler toujours plus de gras et à renforcer votre système immunitaire.

Afin de profiter pleinement de tout cela, il est bon de ne pas enrayer ce cercle vertueux par de mauvaises décisions alimentaires.

Pratiquer le jeûne séquentiel vous permet une meilleure assimilation des nutriments, des minéraux, vitamines…

Votre but doit-être de « réveiller » votre système digestif en douceur et non de l’agresser.

C’est souvent un moment clef qui s’il est maitrisé vous évitera de ressentir des effets indésirables en pratiquant le jeûne séquentiel.

Le fait d’apporter les bons aliments à votre organisme vous évitera maux de tête, constipation, faim…

 

Par quoi j’aime commencer pour rompre mon jeûne séquentiel ?

Mon top 4 :

  1. De l’avocat ;
  2. Purée de noix de cajou, une bonne grosse cuillère directement prise dans le pot miam 🤤 (il y a aussi la version cacahuètes) ;
  3. Plateau apéro de légumes crus (carottes, radis…) sans sauce (j’aime parfois vaporiser un peu d’huile d’olive dessus et/ou un peu de vinaigre) ;
  4. Un petit bol de bouillon de légumes.

 

Pourquoi j’aime commencer par ce top 4 pour rompre mon jeûne séquentiel ?

 

Déjà parce que c’est bon 😊, mais ce n’est pas le seul avantage, ce sont des aliments qui permettent d’accompagner et même d’augmenter les bienfaits du jeûne séquentiel.

De plus comme je l’expliquais en introduction ils vont réveiller en douceur votre système digestif, ils sont également faciles à digérer.

Ces aliments permettent une bonne régulation de votre insuline, car ils sont à index glycémique bas.

Grâce à ce top 4, votre taux de sucre dans votre sang ne sera pas trop élevé et cela ne vous fera pas faire de pics de glycémie.

Il serait dommage de rompre votre jeûne séquentiel en vous agressant avec du sucre et de surcroit en stockant du gras.

Mais bien entendu cette liste et bien loin d’être exhaustive, et la consommation de fibre sous forme de céréales complètes, de fruits sont excellent pour rompre votre jeûne séquentiel également.

Le jeûne séquentiel, a de très nombreux avantages, mais il n’empêche qu’il est bon de savoir également les effets moins bénéfiques surtout dans le but de pouvoir les éviter ou au moins de les atténuer.

Comme j’ai pu vous le préciser, les désagréments que l’on peut rencontrer avec le jeûne séquentiel arrivent à quelques-uns et surtout au début le temps que votre organisme se réorganise.

Le but de cet article était de vous apporter des réponses simples et efficaces à ces petits désagréments qui peuvent arriver à certains pratiquants débutants.

Comme vous avez pu le voir l’alimentation à un rôle clef, un bon rééquilibrage alimentaire sera toujours un bon compagnon de jeûne séquentiel.

 

Un de ces désagréments vous empêchait-il de passer à l’action ?

Si oui, lequel ?

Si non, qu’attendez-vous pour passer au jeûne séquentiel ?

 

 

VOUS ÊTES AU TOP!!!

 

 

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.